Souvenirs de mes séjours à Taizé

      Dans la vocation de la communauté de Taizé, il y a toujours eu deux aspirations : cheminer dans une vie intérieure à travers la prière, et prendre des responsabilités pour rendre la terre plus habitable. L’une ne va pas sans l’autre.
   La prière chantée en commun est un incomparable soutien de la vie intérieure. La toute première fois que j’ai pu assister à un temps de prière à Taizé, la beauté des chants m’a complètement saisi ; chants simples qui touchent jusqu’au tréfonds du cœur et de l’âme…
   Le grand nombre de nationalités représentées lors d’un séjour à Taizé l’été montre une diversité de cultures et de mentalités impressionnante. Quand j’y étais l’été dernier, nous venions de 75 pays différents et nous vivions en toute harmonie, habités par cette « paix du cœur »… Ma rencontre avec un jeune allemand d’âge mûr m’a fait comprendre à quel point son peuple vit encore mal le très douloureux passé nazi.
   J’ai donc compris, encore plus, que notre responsabilité est d’être porteurs, toutes et tous, de réconciliation. Comme l’écrit le frère Roger : « non seulement entre les chrétiens mais aussi dans les déchirures de la famille humaine. »
Ainsi, un séjour à Taizé ne peut jamais laisser indifférent et, j’irai toujours là-bas le plus souvent possible… 

Steve