« Parlons de nos différences »

    Alexis JENNI, écrivain, livra un message de paix à l’occasion de Noël, dans le magazine « La Vie », voici ce texte :

   « Quel bonheur que tu ne me ressembles pas ! Car sinon, que serais-tu ? Un miroir qui reflèterait mes traits, répéterait mes gestes à l’envers et dirait mes propres paroles au moment même où je les dis ? Et que serais-je alors ? Un idiot devant son miroir, qui ne saurait pas qui il est, ni même s’il existe, car personne ne serait là pour le lui dire ?
   Quel bonheur que tu ne me ressembles pas ! J’aime tes différences, toutes, car chacune peut m’agrandir si tu prends le temps de me les dire. Elles nous empêcheraient de nous comprendre ? Allons donc ! Elles nous permettent de nous parler. Si nous étions identiques, nous ne parlerions pas, et entre nous régnerait la paix des cimetières, la paix de l’immobile absence, qui n’est pas la paix. L’identique étouffe. Parlons, nous qui différons ; ce que nous dirons nous appartiendra en commun, et cela seulement nous fera aller en paix. »
   Sûrement que le monde serait autre si chaque être humain acceptait la différence. Trop souvent nous voudrions tant que l’autre pense comme nous, agisse comme nous, croit comme nous… Quelle monotonie risquerait alors d’envahir le monde. Mais que c’est difficile, avouons-le, d’accueillir la différence avec « bienveillance », c’est-à-dire en « veillant » à voir qui est « bien » chez l’autre différent.

Un prêtre de Nantes, (texte transmis par Yves)