« Entre deux eaux » de Piero de la Luna

Poème dit pendant le temps spiritualités plurielles du 16 avril 2017

Entre deux eaux
Étrangement flotter
Se dire qu’on a jamais fini
D’être balloté

Suffirait-il de prier
Se mettre à genou
Ne plus saigner
Y croire à nouveau

Suffirait-il de plier
Le même genou

Entre deux eaux
Une balle morte
Que le courant porte
Une vivante branche à saisir
Le désir d’un nouveau port
Où des drapeaux d’amour
Bravent enfin la mort

Suffirait-il de prier
Vivre à genou, se laisser plier
Sous la haine et le joug

Suffirait-il mon ami
Que j’arrive au bord
De ta chienne de vie
Pour que s’allume plus fort
La lune de ton ennui

Entre deux eaux
Se savoir partir
Et ne plus être guidé
Que par tes mots
Tes mots d’avenir
Tes cadeaux d’amitié

Suffirait-il sais-tu
Entre deux eaux
Mais sûr
D’avoir ta main d’amour
Sur mon coeur posé

La Montagne (44) le 17.04.2011
Piero de la Luna