Première rencontre de l’année 2019 (Téo)

Qui dit nouvelle année, dit bonnes résolutions…
C’est ainsi que nous avons monté quatre à quatre les trois étages vers le nid du capitaine Bernie pour atteindre le lieu de notre première rencontre de l’année nouvelle. Certains, plus musclés et désireux d’améliorer leur taux de galanterie sanguine s’empressèrent de donner un coups de biceps à Camille pour hisser son carosse au sommet.
La cabine de navire de notre hôte chaleureuse et cosy n’ayant pas assez se séants, chacun apporta son lot de chaises au designs disparates dont un savoureux modèle camping années 70 aux motifs floraux ravissants !
Il faut dire qu’en ce début d’année, il y avait foule ! Le nombre des convives dépassait la vingtaine avec une ribambelle de nouvelles et de nouveaux venu-e-s prêt à partir à la découverte de D&J Nantes.
Après s’être souhaité une belle année 2019, le moment de passer aux choses sérieuses sonna : l’assemblée générale réglementaire mais fort heureusement minimaliste. Yves ayant pris la décision de passer la main, après un nombre d’années de service très honorable et salué par l’assemblée présente, l’élection d’une nouvelle collégiale fut un de nos premiers exercices dominical. Comme sans doute au Vatican et dans d’autre palais feutrés la précédente collégiale avait sollicité en coulisse des candidats potentiels susceptibles de s’investir dans cette nouvelle aventure collégiale sachant qu’une nouvelle règle venait d’être votée : avoir une ancienneté recquise de 9 mois à D&J Nantes pour y participer. Une par une les personnes furent présentées puis, nous votâmes à mains levées. Et c’est ainsi [roulements de tambours] que la nouvelle collégiale du groupe de Nantes crû 2019 sera composée des membres suivants : Annette, Camille, Abdo et Pierre-Hugues. Camille conserve ses fonctions de trésorière garante de la comptabilité de notre trésor dont elle nous lista dépenses et recettes pour l’année 2018.
Après les travaux intellectuels place au goûter et aux réjouissances gustatives mais non moins spirituelles puisque nous fêtâmes l’Epiphanie. Compte tenu de mes lacunes en la matière, je ne vous ferai pas dans ces lignes un exposé détaillé sur les origines bibliques de cette fête. Pour cela veuillez vous tourner vers les « docteurs es évangile » du groupe. Et pour ce qui est de la chanson « Les rois mages » merci de contacter directement madame Sheila !
Sachez seulement que les galettes frangipanes ou briochées arrosées de bulles plus ou moins alcoolisées ou de jus de fruits furent dégustées et appréciées. Puis, de-ci de-là quelques têtes parées de couronnes dorées apparurent dans l’assistance. Les agapes de l’Epiphanie furent aussi l’occasion entre deux bouchées de discuter entre nous, de connaître et de répondre aux interrogations des nouvelles et nouveaux venu-e-s.
La lumière du jour déclinant, l’heure de nous séparer arriva. Nous descendîmes les trois étages et partîmes heureux d’avoir partagé cette première réunion de l’année. Une première rencontre promesse d’autres moments de partage riches en échanges variés qu’ils soient gustatifs, thématiques, spirituels ou tout simplement amicaux.

Téo