« Querelle » Kévin Lambert – Ed Le Nouvel Attila (Pierre)

Querelle sociale au canada

Etrange roman que celui-ci mêlant avec talent la chronique sociale d’une grève dure dans une scierie du Lac-Saint-Jean et les aventures gays érotiques, voire carrément pornographiques de l’un des héros Querelle (hommage à Jean Genet et à Rainer Werner Fassbinder) et de quelques jeunes en perdition.
On pourrait croire ce mélange improbable ou même ridicule, eh bien non, c’est passionnant, quels que soient nos opinions sur les mouvements syndicaux (tout allusion aux évènements récents en France serait purement fortuite !) on se laisse aller à suivre avec passion cette lutte sans merci, à détester les patrons salauds, à sympathiser avec les fous grévistes, à apprécier le talent sadien de l’auteur. Que les femmes se rassurent le vrai héros n’est peut-être pas Querelle mais la belle Jézabel, monstre d’ambiguïté ou monstre tout court ?
Un dernier mot : les amateurs de happy end seront déçu au-delà de toute limite, mais vous ressortirez de cette lecture à regret après avoir éprouvé des émotions fortes et contradictoires !

Pierre