Par un bel après-midi ensoleillé, nous nous sommes retrouvés 7 déjistes autour de Bernard pour une belle balade dans les environs du Cellier, commune des bords de Loire.
Le rendez-vous à l’église du Cellier a permis à certains de visiter l’église et de découvrir parmi toutes les publicités un tract du groupe S’accueillir !
Entre bords de Loire et coteaux, la balade a été riche en plats et dénivelés.
Une première descente vers la Loire, nous amène sur le chemin de halage, parcouru par les randonneurs et les cyclistes. Au lieu-dit Beau-Rivage se situe une charmante auberge, qui était anciennement une dépendance du Château de Clermont. Il existait à cette époque un lavoir, autour duquel la maison a été bâtie. Cette bâtisse a accueilli bon nombre d’artistes, comme le poète René-Guy Cadou ou encore le célèbre acteur Louis de Funès qui faisait partie des habitués de l’auberge.
Un peu plus loin, nous longeons la cale Clermont, rebaptisée par la municipalité « Francis Poul » afin de rendre hommage à ce célèbre pêcheur cellarien.
Puis, nous remontons sur les coteaux viticoles, pour nous rendre vers le site des Folies Siffait, malheureusement non accessible. Ce lieu est une création énigmatique de Maximilien Siffait. Il est situé à l’aplomb de la Loire, à l’emplacement probable d’une place forte médiévale appelée Château-Guy. Aménagé entre 1817 et 1829, ce n’est qu’autour de 1840 que son fils Oswald Siffait, y ajoutera des plantations, conférant ainsi à ces terrasses superposées l’aspect d’un jardin suspendu.
Nous nous dirigeons ensuite vers la chapelle Saint-Méen qui daterait du XVIIe siècle.
Nous redescendons ensuite vers la Loire que nous longerons jusqu’à la hauteur du Cellier, que nous rejoindrons après une belle grimpette.
Cette belle balade après ces semaines de confinement a été la bienvenue.

Isabelle