Archives de catégorie : RENCONTRES REGIONALES

Repas de Noël de l’Ouest 2015

   Il ne nous reste que quelques jours avant la grande distribution des jouets et autres cadeaux. Donc on va retrousser nos manches pour donner un coup de main. C’est vrai quoi : on a Quimper Noël donc allons y gaiement.
ctN16 AC DJ    Bon !! On va commencer par le groupe de Rennes. Ils sont habitués au froid du grand nord. On a pensé à eux pour constituer l’attelage du traîneau. Ceux dont la pelisse n’est pas trop Vilaine seront placés devant ; ça fera plus glamour.
Il faut penser au carburant, les bretons fourniront le chouchen ; il parait que ça booste le Père Noël dans sa tournée. Par contre les vendéens s’abstenir de filer des mogettes en guise de fourrage aux rennes ! L’année dernière ça avait été une catastrophe mondiale qui a contribué au réchauffement de la planète.
A la rigueur la brioche vendéenne serait la bienvenue même si ça a tendance à augmenter la brioche de notre gourmand de père Noël.
Et les nantais, pendant ce temps-là, vous croyez que vous allez pouvoir vous beurrez le Petit Lu tranquillement en suçant des berlingots ? Non ! Y a du boulot.
Oui, faut prévoir quelques cubis de muscadet et ramener à la rescousse un maximum de bon curés nantais. Euh… mais pas trop fait quand même parce qu’après ça pu « grave » comme disent les jeunes.
Si Jacques veut se joindre à eux, on est pour l’œcuménisme, il peut faire chef d’équipe. Chez les gaulois, on avait toujours un bon barde et, vu les répétitions précédentes, je pense que la bombarde on la range pour cette année.
Le groupe de Quimper, irrité par le son, en avait les oreilles en feuilles de chou. En feuille de chou, en feuille de chou, en feuille de chênes… En feuille de chouchen !
Reste à remplir la hotte, allez au boulot, on s’y met tous. Et un petit coup de troussepinette pour nous donner du courage.
Tous ensembles on lève notre verre à cette nuit de Noël qui s’annonce.
A l’Amitié, l’Amour et la Joie.

Jacqueline et Pierre-Hugues

Retraite au Mont St Michel

   Qu’il en a fallu de mails, d’ordres et de contre ordres pour organiser cette expédition au Mont St Michel. Nous sommes 5 déjistes nantais à y participer.
20160410_133637   Les échanges pour planifier les repas en amont, je vous dis pas !… Moi j’aime manger et boire mais, j’ai bien l’impression d’être entourée de végétariens au petit appétit et même de jeûneurs qui ne se manifestent pas… Et la cafetière d’Yvan qui rend l’âme juste avant de partir ! Malgré tous ces préparatifs, j’ai bien l’intention de profiter de tout pendant ce week-end. Partis à 8 h, je prends les paris que nous raterons la messe…
Ravis d’être arrivés à l’heure (mea culpa) sur le Mont, nous découvrons notre petit logis bien chauffé mis à notre disposition pour nous seuls par les sœurs de Jérusalem. Dormir sur le Mont : un rêve !!!!
Grisés par le lieu et la lumière, nous avons arpenté les remparts, avons monté et descendu des marches et des marches (70 des musées à notre logis, 280 de notre logis à l’abbatiale…). J’ai donc réfléchi à mes déplacements ! Nous avons attendu le le mascaret puis avons été piégés par la marée ! Ce qui ne nous a pas empêché d’être à l’heure pour les offices et le repas .
Le Mont est magique et plus encore… Mer, terre et lumière forment un tout indissociable et inoubliable. Les chants des frères et des soeurs, les vibrations dues aux cloches, les cris des mouettes, le cloître, la mer,… Tout contribue à nous transporter en ce lieu.
Pendant l’office nous avons écouté un beau sermon sur le sens de l’amour qui fait écho au texte choisi par Michel dont nous avions parlé le soir à la veillée. Un seul mot dans notre langue pour dire l’amour « aimer », tandis que dans le texte grec utilisé pour écrire le sermon plusieurs verbes sont employés, je comprends mieux le sens de ces paroles, la sagesse et la profondeur de ces écrits qui s’offrent à la méditation
Nous repartons comblés par notre séjour. Merci à tous pour ces moments de partage.

Annette